Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

JO CASSEN

Ecrivain, théâtre et poésie

LE PETIT MONDE DE GYPETTE

de Jo Cassen

Après-midi récréative, la visite du Père Noël pour les enfants de l'école Saint Eloi-Sainte Isbergue

à ISBERGUES (Pas-de-calais)


Dimanche 11 décembre 2016

Salle Raoul Lamendin


En lever de rideau, les enfants chantent Noël

Ensuite, GYPETTE enchante les petits, les moyens et les grands...


Et enfin, l'arrivée du Père Noël


Une ambiance... de Paradis.

Le Petit Monde de Gypette

de Jo Cassen

(Théâtre pour le jeunesse)

Fragment : un monologue de Gypette

L’Hiver

Dans mon petit coin d’ paradis,

Je suis au chaud, je suis heureuse

Et si toi tu te refroidis

Viens voir chez moi, je suis prêteuse.


L’hiver…

C’est demain, c’est demain l’hiver,

Quelques flocons volètent,

La rosée du matin a pris froid,

Elle gèle et gèlent aussi les vitres des automobiles ;

La froidure nous saisit,

Au-dessus des cheminées des volutes de fumée

Dansent et tutoient le soleil ;

Les oiseaux cherchent des graines,

Des boules de suif,

Ils ont besoin d’aide

Pour se protéger…


Dans mon petit coin d’ paradis,

Je suis au chaud, je suis heureuse

Et si toi tu te refroidis

Viens voir chez moi, je suis prêteuse.


L’Hiver,

C’est le cycle du grand sommeil,

Le grand sommeil de Dame Nature…

Le temps nécessaire pour revenir

Bientôt, pleine de vigueur, de forces neuves,

De verdure et de couleurs ;

Le hérisson intrépide

Qui traverse devant vous,

S’est laissé surprendre

Il cherche sa pitance pour hiberner

Sans manquer de réserves de nourriture ;

Aidez-le, il faut toujours aider.


Dans mon petit coin d’ paradis,

Je suis au chaud, je suis heureuse

Et si toi tu te refroidis

Viens voir chez moi, je suis prêteuse.


L’hiver,

Tout s’amplifie, tout grossit, la misère et le confort,

L’hiver révèle des inégalités jusqu’alors inaperçues,

Le chemineau sans logis

Le travailleur sans bureau, sans usine,

L’étranger sans patrie, ni maison,

La maman qui voit son frigo vide…

Le prévoyant, le chanceux jouit de ses enfants

Devant la flamme du poêle,

Devant l’écran joyeux de la télé,

Devant l’assiette débordant de mets succulents ;

L’autre, ballotté par la vie, attend, grelotte, espère.


Dans mon petit coin d’ paradis,

Je suis au chaud, je suis heureuse

Et si toi tu te refroidis

Viens voir chez moi, je suis prêteuse.


L’Hiver

C’est Noël, c’est la fête, c’est l’amour,

Tous mes copains disent la joie

Voici Le Coq, voici Gaspard

Voici la Pie, c’est mon amie,

On va fêter et s’amuser,

Des chocolats, des friandises,

On va s’aimer et s’entraider,

On va redoubler de courage

Pour faire le bien

Et pas le mal, chanter la vie

Tous réunis.


Dans mon petit coin d’ paradis,

Je suis au chaud, je suis heureuse

Et si toi tu te refroidis

Viens voir chez moi, je suis prêteuse.

FESTIVAL ou LA NUIT DES CARMES

de Jo CASSEN

Ferme Dupire à Villeneuve d'Ascq

le 23 septembre 2016

Reportage photographique de Roselyne et Paul CATTELOIN

Une capture video a été réalisée par Roselyne Catteloin d'un moment de cette représentation théâtrale, il est accessible à l'adresse suivante:

https://youtu.be/b4u9OM2asd8

Les 15 et 16 juin 2013 à Maubeuge en la Maison Folie,

Ainsi cette pièce née par hasard, pour prendre place dans un recueil collectif "L'ile étrange du pharaon perdu" sur le site LE PROSCENIUM a vu le jour. J'en suis ravi.


le reportage photographique est de Roselyne Catteloin, photographe.

Merci à Elle.

LE LIVRE DE MEDOR 

Au théâtre, On écrit toujours avec le secret espoir d'être joué...

Et, c'est toujours un moment rare, celui qui nous est offert lorsque les personnages nés de notre imagination, parfois douloureusement, commencent à se mouvoir, à parler, à exister devant nous..

Ils nous échapppent, prennent leur envol et surtout incarnés dans la peau, la sensibilité, l'humour, l'esprit des comédiennes et des comédiens, ils nous ouvrent des horizons inconnus...

L'Instant étonnant!


Merci aux compagnies de continuer à faire vivre ces corps et ces âmes qui, sans elles, ne seraient que corps morts et esprits inutiles.

Ces pièces ont été à l'Affiche :

ET LES CIGALES SE SONT TUES

Soirée THEATRE DE L'ETINCELLE le 10 décembre 2013

Maison Folie à Maubeuge

Décor de Alain Gueudet - Photo de Alix Dehestru

avec (de jardin à cour) Jérémy Gouvart, Déverine Roy, Marielle Delobelle, Amandine Deloison, Jo Cassen et Brigitte Grimiaux-Isola

reportage photographique de Paul Catteloin

reportage photographique de Paul Catteloin

LE TRAIN DE 18 HEURES 54

Création par Le THEATRE DE L'ETINCELLE "Tréteaux & Personnages"

Soirée Cabaret Théâtre Club INNER WHEEL Avesnois

Samedi 6 avril 2013 Aversnelles (Nord)

Reportage Photographique de Roselyne et Paul CATTELOIN